Gros plan sur Patrice Jeener

Bande-annonce du documentaire « le Graveur de mathématiques », réalisé par Quentin Lazzarotto pour l’IHP

Pour information, on trouve quelques gravures de Patrice Jeener au Palais de la Découverte à Paris, dans la section consacrée aux mathématiques.

Patrice Jeener est présent depuis des années au Salon de la Culture et des Jeux Mathématiques organisé à Paris depuis l’an 2000 autour du dernier week-end de mai. Espérons que cette année n’échappe pas à cette règle.

Pour visionner le documentaire dans sa totalité, il suffit de passer à la bibliothèque de l’Institut Henri Poincaré à Paris et de demander un exemplaire. Pour l’instant, les dvd sont distribués gracieusement à ceux qui en font la demande.

Liens

sans oublier  notre dernier billet tout en images sur le Salon de la Culture et des Jeux Mathématiques, 2017 :

A vos agendas : Salon de la Culture et des Jeux Mathématiques 2018

salon_cijm_2018

: Place Saint-Sulpice, Paris

Quand : 24 au 27 mai 2018

Attention, il est possible que ce 19e salon soit le dernier. Pour ceux qui aiment les mathématiques et qui ne connaissent pas le salon, ce serait dommage de rater cet événement : des conférences, des spectacles, de la magie, des expériences, un rallye, des jeux, des rencontres, des artistes. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges. Personnellement, j’adore. J’ai mon billet de train pour le samedi 26 mai. Youpi !

Liens

Un nouveau site pour changer l’image des maths

logo-florilege

Voilà un nouveau site pour changer l’image des mathématiques auprès du grand public. Il répond au joli nom de  « florilège de la popularisation des mathématiques ». Pour y faire un tour, c’est ici : https://www.florilege-maths.fr/

Il semblerait que l’initiative soit née de la volonté d’organiser le Congrès International de Mathématiques de 2022 à Paris. Pour information, le dernier congrès organisé à Paris remonte à 1900.

C’est donc une opération conjointe à ICM-2022.

 

 

Mathematics for the 21st century

Math_21st_century

Conférence ce vendredi 25 mai 2018 à l’Ecole Internationale de Genève (Centre des Arts du campus de la Grande Boissière, route de Chêne)

Belle surprise dans les conférenciers invités, à savoir Keith Devlin et Stanislas Dehaene.

J’aurais aimé la présence de Douglas Hostadter, Laurent Lafforgue, Alain Mercier, Stella Baruk, Thierry Dias, Jo Boaler ou encore Carol Dweck pour compléter le tableau. Mais là, c’est déjà pas mal.

Toutes les informations ici : http://fondationhelvetica.ch/genevaconference/home.html

!! L’événement est gratuit mais il faut s’inscrire sur le site ci-dessus !!

Les vitrines de la Cité

… Quelques photos des vitrines du gymnase de la Cité
On y trouve pèle-mêle des appareils de mesure, des modèles moléculaires, des polyèdres.
Les photos ne sont pas fantastiques, elles ont en tout cas le mérite d’exister. En effet, les vitrines ont été changées. Elles ont, à regret, perdu en esthétisme et en poésie.

Une autre curiosité de ce magnifique gymnase, découverte au détour d’un couloir :

Remarque :
Dans le canton de Vaud on utilise le terme gymnase pour signifier lycée.
Dans le canton de Neuchâtel et dans celui du Jura, on dit lycée.
A Genève, on dit collège.
Plusieurs mots, un signifié.

Au Zinéma à Lausanne

En ce moment, sur les écrans du Zinéma de Lausanne, le film (italo-suisse ou helvetico-italien) de Valerio Jalongo : le CERN et le sens de la beauté.

CERN_sens_beauté

Personnellement, je trouve que rien que le titre donne envie, l’affiche est aussi très réussie, reste plus qu’à trouver un moment pour aller au cinéma. Zou, on se bouge !

A l’affiche au Zinéma également : Sugarland et Demain Genève.

Une belle occasion de faire vivre les lieux de culture de notre région !

Toutes les infos sur le site du Zinéma : http://www.zinema.ch/

 

Un peu de binaire

binaire_enveloppe_recto

Voilà une petite activité que mon fils a faite en classe de 5H (CE2 pour les français soit 8-9 ans) il y a de cela quelques années. C’était juste une activité de bricolage où il fallait reproduire des cartes avec des cases et y placer les nombres de 1 à 15. Le seul challenge : un peu de picotage pour découper des fenêtres dans les cartes. Une fois le bricolage exécuté, les enfants apprenaient un petit scénario leur permettant de faire un tour de magie.

Le tour est le suivant. Le « magicien » en herbe demande de choisir un nombre entre 0 et 15. Il pose alors la même question pour chacune des cartes A, B, C et D : « est-ce que le nombre choisi est écrit sur la carte ». Selon la réponse (oui ou non), le magicien oriente les cartes A, B, C et D avec la réponse dans le coin supérieur gauche. La dernière étape consiste à faire passer les trois cartes A, B et C en-dessous de la carte D. Il faut alors retourner le paquet de quatre cartes pour voir apparaître le nombre qu’il fallait deviner. BIM.

Ce fut pour nous l’occasion d’expliquer le système binaire à notre apprenti « magicien » puisque les explications n’avaient pas été données en classe. Il faut avouer qu’introduire le système binaire autour de 8-9 ans peut sembler prématuré. Il n’empêche que la curiosité des enfants est parfois bien surprenante.

Bravo à la maîtresse pour ce choix d’activité qui a provoqué un chouette moment de discussion en famille.

 

Le même principe est utilisé dans le jeu « chiffres magiques » des éditions Ulysse.

Petite présentation en images…

Liens